Association des familles

Michel et Taillon d'Amérique

Olivier ( “Étienne” ) Michel.

 

C’est au début de décembre 1645 que naît un couple de jumeaux de Gilles Michel et Barbe Esmard à La Rochelle, France. Ils sont prénommés Étienne et Olivier, mais le 5 décembre, quelques jours après leurs naissances, Olivier décède. Son père Gilles n’est pas non plus en bonne santé et décèdera en août 1647, laissant un testament dans lequel il exprime son souhait de voir renommé le garçon vivant, non seulement du prénom de son frère décédé mais aussi celui de son grand ami et parrain des jumeaux de l’époque, Olivier le Tardif. Ce dernier, veuf lui-même de Louise Couillard(1), épousera la veuve de Gilles Michel, mère d’Étienne, devenu Olivier Michel.

 

En 1648, à bord du navire Notre Dame, Olivier le Tardif revient en Nouvelle France, accompagné de son fils Pierre ( issu de son premier mariage avec Louise Couillard) et de sa nouvelle épouse, Barbe Esmard(1) , mère d’Olivier ( Étienne à la naissance ) Michel, qui , sans avoir encore 3 ans, suivra sa mère et son beau-père en Nouvelle-France.

 

Olivier Michel, sous la protection de ses parents, deviendra domestique chez un voisin à Château Richer, Jean Cochon, pour marié en 1671 une de ces petites-filles Marie Madeleine(2). Avant 1681, il déménage à Cap Saint Ignace, puis revient finalement élire domicile avant mars 1690 sur la rue Desmeulles ( aujourd’hui la rue du Petit Champlain ) à Québec. Marie-Madeleine Cauchon décéda en 1698 et Olivier signa l’acte de tutelle de ses enfants ( il ne pouvait plus , lui-même malade, s’occuper de ses 13 enfants mineurs) du nom de Taillon. On ne sait pas cependant ce qui lui valut ce nom mais quoiqu’il ait été le premier à être nommé ainsi, Olivier Michel n’est pas l’unique ancêtre des Taillon d’aujourd’hui. ( voir Louis Michel ). Olivier Michel dit Taillon décéda le 26 avril 1699 à l’Hôtel Dieu de Québec.

Taillon Esther, Louis Michel et Marie Madeleine Cauchon-Ancêtres de familles Michel et Taillon, Société de généalogie de Québec-Cahier spécial G, mars 1977.